Le nouveau dépôt de bus prend forme à Rivery

Dans moins d’un an, le nouveau dépôt de bus sera opérationnel sur 5,8 hectares.

Un équipement ultramoderne qui accueillera 148 bus d’Amétis dont 43 électriques.

 DEPOT BUS - RIVERY

Depuis février 2015, des tractations ont été engagées par Amiens Métropole afin de délocaliser le dépôt de bus actuel de la Zac Gare – La Vallée. Afin de pallier la saturation de ce dépôt situé en zone urbaine et l’inscrire dans le cadre du futur réseau BHNS (Bus à haut niveau de service), un nouveau dépôt de bus est aménagé sur la commune de Rivery, à 700 mètres de la rocade. Un équipement qui permettra d’accueillir, avant le printemps 2019, 148 bus dont 70 articulés, 74 standards, 4 minibus et 250 véhicules légers. Un dépôt conçu pour accueillir les 43 premiers bus électriques qui équiperont trois des quatre lignes du BHNS au printemps 2019.

Plutôt que de poser la première pierre, les élus et représentants de la société Keolis ont planté un arbre, ce vendredi après-midi. Il faut dire que le chantier est déjà bien avancé et que les premières fondations sont sorties de terre.

 «  Nous touchons du doigt la concrétisation d’un projet majeur de notre mandature, celui du BHNS  », s’est réjoui Alain Gest, le président de la Métropole. «  Au-delà d’offrir des conditions de transport véritablement attractives pour les habitants, ce projet porte aussi sur le respect de l’environnement en engageant notre territoire sur la voie de la mobilité durable.  » En effet, le bus retenu, Irizar, ne génère aucune nuisance sonore, ni environnementale, avec 0 % d’émissions polluantes, et il participe à la labellisation d’Amiens Métropole comme territoire à énergie positive.

Aucune perturbation pour les riverains et du mieux pour les salariés

D’une superficie de 5,8 ha, le site abritera un bâtiment certifié HQE (haute qualité environnementale) dédié à l’administration et à la maintenance du matériel. Les architectes ont également apporté un soin particulier à la végétalisation du site et des aires de stationnement. Le coût du dépôt de bus, 20 millions d’euros, entre dans le projet urbain « Dessine-moi ma ville », qui s’élève à 122 millions d’euros.

Le maire de Rivery, Bernard Bocquillon, s’est félicité du choix de l’implantation et a tenu à rassurer les riverains du dépôt, notamment ceux de l’avenue de la Défense-Passive, rappelant que les horaires de sortie et de retour des bus ne les perturberont pas.

Aucun retard sur le chantier du BHNS hormis à la gare

Ce que le maire d’Amiens Brigitte Fouré n’a pas démenti, elle qui habite non loin du site. Elle a eu un mot aussi à l’attention des salariés d’Ametis, pour qui «  ce bâtiment ne pourra être que bien vécu car plus conforme à leur bien-être  ». Ce que n’a pas manqué de noter également le directeur d’exploitation de Keolis, Pierre Gardey. «  Ce projet va également permettre d’améliorer le quotidien de nos salariés. Un centre ultramoderne qui permettra à notre entreprise de passer dans une nouvelle ère.  »

Enfin, Alain Gest n’a pu s’empêcher de faire un petit point sur le chantier actuel du BHNS. «  Nous veillons au quotidien au bon déroulement de ce chantier. Et contrairement à certaines rumeurs, nous sommes dans les délais. Le seul retard que nous avons accusé concernait la gare, où le chantier est néanmoins terminé.  »

 

Source : CHRISTOPHE BERGER du Courrier Picard – (http://www.courrier-picard.fr/97353/article/2018-03-16/le-nouveau-depot-de-bus-prend-forme-rivery#)